BLOG PENTAIR EUROPE 

La task force opérationnelle de Pentair met le paquet

Nous sommes vendredi après-midi et de nombreuses entreprises sont sur le point de fermer pour le week-end. Quelques écrans sont pourtant encore allumés. La task force opérationnelle de Pentair est entrée en action.

Planification de la production pour la semaine à venir

Comme chaque vendredi, ses membres se réunissent pour s’assurer qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises le lundi matin. Quels problèmes externes auront un impact sur la production ? Quelles mesures d’urgence peuvent être mises en place ? Quelles solutions alternatives peuvent être proposées ? Comment garantir aux clients Pentair la continuité de l’approvisionnement, et quelles informations doit-on leur communiquer ? Et il ne fait même pas encore nuit.


Pourquoi la chaîne d’approvisionnement connaît un ralentissement

Partout dans le monde, tous les secteurs d’activité subissent l’impact du dérèglement de la chaîne d'approvisionnement. Les raisons sont multiples et complexes. Comme on pouvait s’y attendre, beaucoup de problèmes sont directement liés à la COVID. La production de matières premières ayant été perturbée, la demande des consommateurs étant désormais élevée et les économies peinant à se redresser, l’on observe une pénurie de tout, des plastiques aux métaux. La pandémie a également eu un impact sur le transport, avec la formation à l’échelle mondiale d’un goulot d’étranglement dans le transport maritime et routier qui ne peut pas rattraper son retard. Ajoutez à cela une pénurie mondiale de semi-conducteurs, et vous obtenez la tempête parfaite qui fait de la prévisibilité de l’approvisionnement une loterie. Après des décennies de production « juste à temps », le « juste à temps » a pris du retard.


Échouer dans la planification, c’est planifier son échec

Tout le monde est touché, et Pentair ne fait pas exception. Une action décisive est nécessaire, et Pentair a mis en place un processus bien établi pour accomplir sa mission. Sa task force opérationnelle est une équipe très expérimentée qui a l’habitude de l’approche fondée sur l’analyse des risques. Elle a été créée il y a cinq ans précisément avec pour mission de surveiller les facteurs qui ont un impact sur la production, d’agir rapidement pour atténuer toute perturbation et d’assurer la cohérence de la communication entre l’ensemble du personnel et les clients de Pentair.


Habituellement, elle se réunit tous les quinze jours, mais la situation actuelle l’a placée en alerte orange et, en 2021, les réunions ont eu lieu au moins une fois par semaine.

Usine Pentair de Pise

Nous sortons des sentiers battus

« Le travail de la task force opérationnelle fait partie de notre approche fondée sur l’analyse des risques », explique Marco Calatroni. Personne n’est mieux placé que Marco pour apporter un éclairage à la task force. En tant que responsable de la chaîne de valeur chez Pentair, il surveille la production européenne de Pentair, avec un mandat qui va de la fabrication de nouveaux produits à la programmation de la production. Son rôle est d’améliorer l’efficacité et de réduire le gaspillage, et ses compétences sont aujourd’hui mises à l’épreuve par une pénurie de matières premières et de composants.

Pour limiter les retards pour nos clients, nous devons faire preuve d’une extrême créativité

Marco Calatroni, Head of Value Stream

« C’est un travail d’équilibriste, mais nous y voyons aussi une occasion d’apprendre », poursuit-il. « Pour limiter les retards pour nos clients, nous devons faire preuve d’une extrême créativité. Nous avons découvert des moyens de substituer des composants similaires ou meilleurs sans que cela n’affecte les performances. Cela peut demander un peu d’adaptation, mais le résultat sera peut-être satisfaisant à long terme. »


De la parole aux actes

Les bulletins d’information aident à tenir les clients informés

Rien que ce mois-ci, Pentair a retravaillé, modifié et adapté des composants sur deux lignes de produits majeures : la vanne Autotrol 255 et la vanne SIATA V132.


« En ce qui concerne la vanne Autotrol, nous avons temporairement usiné à la main une nouvelle crépine supérieure, dont la pénurie avait un impact sur notre capacité d’approvisionnement », ajoute Marco. « Nous avons retravaillé un distributeur Fleck similaire pour en faire un produit exceptionnel et nous le livrerons jusqu’à ce que notre fournisseur européen de composants puisse fabriquer un nouveau moule. Nous avons également mis au point un nouveau kit d’adaptateur pour le contrôle de l’air pour une partie de la même gamme afin de combler une lacune dans la fourniture du bol de contrôle de l’air. Pendant ce temps, les transformateurs pour les vannes SIATA V132 sont temporairement en rupture de stock, donc nous livrons un transformateur Autotrol adapté, encore une fois pour garantir l’approvisionnement. »


« Dans chaque cas, il faut planifier, tester, parfois travailler sur la machine, le tout en examinant une documentation considérable, même pour la plus petite modification. Mais cela en vaut la peine pour permettre à nos clients et à leurs entreprises de continuer à fonctionner. Nous essayons également de rationner la fourniture de produits afin d’empêcher quiconque de constituer des stocks. C’est difficile, mais c’est le moyen le plus équitable de partager les pénuries entre tous nos clients, grands comme petits. Nous devons être agiles et prendre rapidement des décisions, mais je suis convaincu que nous en sortirons plus forts. »


Une vue d’ensemble

Entrepôt Pentair à Herentals

Marco est rejoint chaque semaine par des acteurs clés de la production, de l’approvisionnement, de la communication marketing et de la gestion des produits, qui constituent la task force opérationnelle. Armés d’une connaissance détaillée des plans de production et de toute pénurie potentielle en matière d’approvisionnement, ils examinent systématiquement chaque ligne de produits, identifient ce qui est touché (le cas échéant), ce qui peut être fait pour atténuer les perturbations et les informations qui doivent être communiquées.


« Notre objectif est de construire un tableau de bord complet des « problèmes » – le bon comme le mauvais », explique Eliane Poey-Lafrance, chef de produit des vannes. « C’est ainsi que nous obtenons une image complète et précise. Ce n’est qu’ensuite que nous pouvons prendre des mesures et fournir une évaluation honnête à nos clients.»


« La réunion peut être difficile. Nous avons tous un rôle à jouer et nous nous demandons mutuellement des comptes. Nous abordons des questions complexes et prenons des décisions difficiles, mais nous sommes une équipe autonome. Nous avons l’autonomie et la flexibilité nécessaires pour apporter rapidement des changements majeurs à la production. Il peut s’agir de changer de fournisseur, de donner la priorité à un cycle de production ou d’adapter un composant. Nous ne trouvons aucune excuse. Ce mois-ci encore, nous avons usiné à la main des composants pour remplacer des pièces en rupture de stock depuis longtemps. Le client obtient ainsi un produit de qualité supérieure, livré plus tôt que prévu. »


Nous devons être agiles et prendre rapidement des décisions, mais je suis convaincu que nous en sortirons plus forts.

S’en sortir ensemble

« La task force opérationnelle est le meilleur moyen de gérer une situation difficile », convient Marco Calatroni. « Notre tableau de bord raconte toute l’histoire afin que nous puissions atténuer au mieux les problèmes et être ouverts à nous-mêmes et nos clients.


« Et en retour, nos clients restent fidèles car ils comprennent ce que nous essayons d’accomplir. Personne n’aime recevoir un produit plus tard que prévu, mais les mauvaises surprises sont encore pires. Si vous le savez à l’avance, vous pouvez mieux prévoir le reste. Et même si cela peut être inconfortable, il est parfois préférable de dire que... il n’y a rien à dire pendant un certain temps ! Ce qui compte, c’est de garder un lien de communication avec nos clients et d’être aussi transparent que possible. Cela est nécessaire pour maintenir la confiance entre nos clients et nous. »


« Nous sommes tous dans le même bateau », conclut Marco. « Nos fournisseurs de matériaux, nos distributeurs, nos clients et nos concurrents doivent tous faire face aux mêmes problèmes. Mais nous nous dirigeons vers des eaux plus calmes avec le meilleur équipage à la barre. Chez Pentair, nous utilisons une approche avant-gardiste et nous faisons preuve de proactivité et d’engagement à trouver ensemble des solutions qui nous permettront de surmonter tous ces obstacles. »

En savoir plus sur les Centres d’excellence Pentair


Faites passer le mot en utilisant les icônes ci-dessous





83 vues